Alors que nous allons sentir les premiers flocons, voyons quels sont les défis à venir pour le cloud d’entreprise et comment se préparer au mieux pour l’hiver qui s’annonce. 

Dans la série à succès Game of Thrones de HBO, les sept royaumes mythiques se préparent à affronter une horde de créatures ressemblant à des zombies, appelées « White Walkers ». L’expression « Winter is coming » se répète tout au long de la série, annonçant les dangers qui nous attendent.

Avant que la jonction automne-hiver s’amorce, voyons quels sont les défis à venir pour le cloud d’entreprise et comment se préparer au mieux pour l’hiver en ce qui concerne la livraison et les opérations de logiciels.

Devenir cloud-native

Ce que beaucoup d’entreprises ne comprennent pas à propos du cloud, c’est que ce n’est pas seulement le centre de données de l’entreprise ; c’est une toute nouvelle façon de concevoir, développer et mettre à disposition des applications, ainsi qu’une nouvelle expérience pour les développeurs, l’IT et les clients.

De nombreuses entreprises utilisent le nuage pour « écraser » des applications héritées et, ce faisant, ne modernisent pas vraiment leurs applications ou leur infrastructure pour tirer pleinement parti des avantages du cloud. Alors que ces entreprises peuvent affirmer qu’elles adoptent le cloud, les mêmes applications, infrastructure, processus et méthodes de travail existants existent déjà !

Cela couvre simplement les fissures, mais ne répond pas à la cause des problèmes ou à l’avenir. Ces applications monolithiques ne sont pas efficaces et ne sont pas faciles à mettre à jour et à mettre à l’échelle. Les avantages du cloud et les efforts de mise en application sont donc perdus… Il est temps de prendre le temps avec les architectes pour définir la voie à suivre et ainsi concrétiser les plans de route pour devenir véritablement cloud-native. Travaillez sur un plan en méthode agile pour vous assurer que la stratégie cloud est plus qu’un mot à la mode.

Cloud lock-in

Le cloud-lock-in ne concerne pas uniquement l’infrastructure ; c’est dans le code de l’application elle-même, notamment en raison des dépendances de services intégrés lors du développement — pour un environnement de cloud public spécifique.

Les organisations qui adoptent le cloud computing choisissent souvent l’un des deux moyens stratégiques de mettre en œuvre et de construire leurs architecture dans le cloud. Elles peuvent se normaliser sur un nuage public spécifique et intégrer leurs API, outils et services associés uniques. Elles peuvent également utiliser des infrastructures et des outils open-source, natifs dans le cloud qui permettent l’adoption d’architectures plus mobiles entre les environnements, indépendantes de tout fournisseur cloud et fondamentalement plus flexibles.

Lire plus…